LA CRAINTES DES EDITEURS

Publié le par Olivier & Maxence

 Les jeux de lancement de la PS3 pourraient être moins nombreux et moins optimisés que prévu, à en croire l'enquête conduite auprès de différents éditeurs par Bloomberg. Pointés du doigt, l'approvisionnement tardif des kits de développement finaux, prévu pour le début de l'été, et la communication floue autour du Cell, le processeur central de la PS3, pourraient contraindre les éditeurs à retarder leurs jeux, ou bien à les sortir à la hâte sans vraiment exploiter les capacités de la console.

Brian Farrell, PDG de
THQ, indique ainsi que ses équipes ne disposaient pas d'informations suffisantes pour produire une version PS3 des Sopranos, tandis que Simon Jeffrey de Sega of America concède que la vague de premiers jeux n'exploitera pas à fond le Cell, dans la mesure où les développeurs n'ont pas eu accès selon lui au processeur de la PS3 pour apprécier ses possibilités.

Son de cloche différent chez d'autres éditeurs, comme
Activision, qui selon son PDG Robert Kotick dispose de suffisamment d'informations pour garantir un développement actif sur la machine, quand bien même ses équipes ne disposeraient pas encore du hardware finalisé. Paul Lee, Président d'Electronic Arts, se dit également "satisfait des kits de développement".

Enfin, Yves Guillemot d'
Ubisoft tempère en déclarant que Microsoft avait également connu des difficultés d'approvisionnement concernant les kits finaux de développement, et qu'il faudrait du temps pour vraiment exploiter tous les composants de la machine.

Publié dans PLAYSTATION 3

Commenter cet article