TROP CHERE MON FILS

Publié le par Olivier & Maxence

Le prix de la PS3 pourrait avoir une incidence défavorable sur la croissance des éditeurs et plus généralement de l'industrie.

C'est en tout cas ce que soutient le dernier rapport de DFC intelligence, l'un des nombreux bureaux d'analystes américains à s'être penché sur la situation post-
E3. Le prix du hardware déterminera la croissance, selon DFC, qui précise : "Le business model du jeu vidéo consiste à installer une base de millions d'utilisateurs dans un laps de temps très court.

Un des facteurs-clé de ce modèle repose sur un coût relativement bas du hardware.

Malheureusement, un sentiment latent consiste à dire que des éléments échappent au contrôle de Sony, et qu'en conséquence les baisses de prix mettront du temps à venir.".

Visiblement adepte de l'analyse tranchée, DFC poursuit en déclarant que le prix de la PS3 - 499 € avec disque dur 20 Go, 599 € en pack 60 Go - aurait déjà poussé, et poussera certainement de nombreux acheteurs à préférer la Xbox 360.

La différence de prix n'est pas le seul argument retenu, puisque le
line-up pourrait également entrer en ligne de compte : "En terme de jeux, il semble actuellement que la Xbox 360 puisse rendre coup pour coup dans les genres importants que sont les FPS, les RPG, les jeux de course, le sport, mais aussi Grand Theft Auto IV.

Est-ce que la seule marque Sony saura justifier une différence de 200$ auprès des joueurs ?". DFC maintient qu'un prix élevé pourrait avoir des conséquences à long terme sur les achats de jeux, et par répercussion sur les résultats des éditeurs.

Publié dans PLAYSTATION 3

Commenter cet article